Près de 22.000 personnes demandent que ce marketing de la malbouffe ciblant les enfants cesse.

Si ce message ne s'affiche pas correctement, consultez la version en ligne ici
Logo Foodwatch

Bonjour,

La rentrée : l’eldorado du marketing de la malbouffe 

Un chiffre marque la rentrée 2019 : 1 enfant sur 6 est en surpoids ou obèse et ce chiffre monte à 1 sur 5 pour les adolescent·e·s. En cette période où l’on renfloue son stock de goûter, les industriels de la malbouffe mettent les bouchées doubles en termes de marketing. L’enjeu est de taille - quel goûter, quel bonbon, les élèves emmèneront-ils jusqu'à l'école ? Qu’importe si les parents n’en achètent pas, ils pourront faire un détour par la boulangerie ou la supérette du coin pour acheter les produits que les industriels leur ont mis dans la tête.

Afin de s’assurer cette place dans la poche ou dans le cartable des enfants et des jeunes, les fabricants mettent en place des stratégies marketing finement élaborées : placement de produits dans les jeux vidéo, partenariat avec des youtubeurs, slogan soi-disant sain sur un produit qui ne l’est pas, jouet dans le paquet ou personnages sympathiques sur l’emballage, etc. Alors que l’épidémie d’obésité se propage en France, ce marketing ciblé pour les produits trop gras et trop sucrés n’a que trop duré, c’est une question de santé publique. L’Etat doit agir ! Près de 22.000 personnes demandent que ce marketing de la malbouffe ciblant les enfants cesse. Vous aussi, signez la pétition.

 

Bonduelle a plié. Du moins, c’est ce qu’ils disent

48 heures après que notre communauté – oui, vous ! - ait rappelé sa promesse de retirer les deux additifs controversés à Bonduelle, la marque nous a enfin répondu :

Bonduelle a mis à jour la composition de son produit sur son site internet mais nous ne savons toujours pas quand l’on pourra trouver cette « nouvelle recette » en magasin. Nous avons interpellé la marque mais pour l’instant, c’est le silence radio… Nous laissons donc la pétition ouverte, en attendant de la voir de nos propres yeux. Restons vigilant·e·s.

Bon courage pour la rentrée. Continuez d’alimenter le débat avec nous et à partager nos informations avec votre entourage. Merci !

L’équipe de foodwatch

PS :  Vos dons et votre engagement à nos côtés sont la garantie de notre indépendance. Plus nous sommes nombreux, plus notre voix compte.

66% de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20% de votre revenu imposable. Par exemple, un don mensuel de 10 € équivaut à 3,40 €, soit 40,80 € par an.