Cette semaine, le Canard Enchaîné a fait une révélation fracassante

Si ce message ne s'affiche pas correctement, consultez la version en ligne ici
Logo Foodwatch

Bonjour,

Cette semaine, le Canard Enchaîné a fait une révélation fracassante : alors que Lactalis et l’Etat tentaient de gérer la crise du lait contaminé de l’hiver dernier, le géant Lactalis aurait glissé en douce 8000 tonnes de lait en poudre fabriquées dans l'usine de Craon dans des produits laitiers transformés.

Qu'est-ce qui permettrait à nos autorités d'affirmer que ces 8000 tonnes étaient totalement exemptes de tout risque, au point de ne pas appliquer le même principe de précaution que pour les laits infantiles, à savoir le retrait-rappel ? Nous n’en savons strictement rien. Nous ne connaissons ni l’identité des produits concernés, ni les procédures de contrôle mises en œuvre pour vérifier ces derniers.

Dans ce scandale comme dans d’autres, l’opacité et l’impunité règnent. Les consommateurs et consommatrices sont laissés dans l’ignorance, alors que leur santé est potentiellement menacée. Le directeur de la communication de Lactalis semble d’ailleurs en faire peu de cas, puisqu’interrogé par le Canard, il a déclaré ne pas voir « l’intérêt de revenir sur cette histoire alors que l’usine vient de redémarrer » et « ne pas se souvenir ». Cette indifférence non dissimulée de Lactalis vis-à-vis de la santé des consommateurs et consommatrices et de ses obligations légales est proprement scandaleuse.

Cela suffit. Ensemble, nous pouvons faire voler en éclat l’impunité des industriels et des autorités et exiger la totale transparence face aux pratiques de l’industrie. Agissez : comme plusieurs milliers de personnes, signez la pétition pour que votre protection face aux scandales alimentaires soit mieux assurée. 

Merci et à bientôt,

L’équipe foodwatch.

 

PS : Engagez-vous à nos côtés ! Vos dons mensuels rendent possibles nos actions maintenant et dans la durée (même modestes, à partir de 5€). Votre soutien est la garantie de notre indépendance : foodwatch refuse toute subvention publique ou contribution d’entreprises qui pourrait présenter le moindre conflit d’intérêt. Plus nous sommes nombreux, plus notre voix compte. Merci !

66% du montant de vos dons sont déductibles de vos impôts, dans la limite de 20% de votre revenu imposable. Ex un don mensuel de 10 € vous revient à 3,40 € (40,80 € par an). Et sans année blanche avec le prélèvement à la source.